Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
BAGUAGE Champagne-Ardenne

Site des bagueurs de Champagne-Ardenne (Délégation régionale du CRBPO)...

Objectifs & consignes

Chaque année, des observations de Grimpereaux des bois « nordiques » C. f. familiaris sont réalisées en automne dans le nord de la France. Comme le souligne S. Reeber (in. lett.), « le Grimpereau des bois « nordique » fait certainement partie des sous-espèces délicates. Il existe donc chez ce grimpereau une intergradation entre les différents taxons continentaux. Les critères connus sont ceux de la biblio habituelle : dessous et en particulier flancs blancs ou blanchâtres, bec en moyenne plus court, sourcil blanc étendu jusque sur la nuque, dessus plus pâle, stries du manteau plus marquées, croupion teinté de roux plus visible, points blancs marqués sur la calotte et le manteau. Il n'existe donc pas de critère diagnostique, l'ensemble des variations étant clinal ! »Cerris

 

Jusqu’à présent, la plupart des observations faites en France ne sont pas suffisamment documentées et l’identification de la sous-espèce repose sur des critères discutables, à savoir la coloration blanche des individus et la présence d’un large sourcil de la même couleur.

Des captures d’individus s’apparentant à cette sous-espèce ont été réalisées le 27 septembre 2008 et 05 novembre 2010 dans le département de l’Aube (V. Ternois et S. Bellenoue, com. pers.). Si à l’époque, certains ornithologues y ont reconnu la sous-espèce nominale familiaris, des échanges avec des bagueurs de l’Est de la France ont incité à une certaine prudence. Visiblement, le Grimpereau des bois peut présenter un certain polymorphisme. Les individus des populations nicheuses de Haute-Marne et de Franche-Comté peuvent également avoir un sourcil blanc très marqué et une coloration blanche depuis le menton aux sous-caudales (B. Théveny et P. Legay, com. pers.), alors que les individus ardennais seraient nettement plus colorés (moins blancs et surtout dessus plus gris – N. Harter, in lett.). Selon F. Contim (in lett.), les Grimpereaux des bois « bretons » ont, quant à eux, un phénotype très proche de celui du Grimpereau des jardins.

Le Comité d’Homologation National a proposé de soumettre à validation nationale les données se rapportant à la sous-espèce familiaris. Afin d’aider la communauté ornithologique et les bagueurs CRBPO à disposer d’éléments plus précis quant à l’identification de cette sous-espèce. Il est proposé d’établir une base de référence biométrique, morphologique (couleur du sourcil, tête…) et photographique des populations nicheuses. 
 

Objectif
L’objectif de ce programme est d’évaluer le polymorphisme des populations nicheuses en France et plus particulièrement celui de la sous-espèce macrodactyla, censé être la sous-espèce présente dans le quart nord-est de l’hexagone. Ces éléments doivent permettre de mieux distinguer à posteriori les migrations occasionnelles du Grimpereau des bois « nordiques ».

L’étude portera sur plusieurs sous-populations identifiées : Champagne-Ardenne, Lorraine, Franche-Comté, Bretagne, Auvergne, Pyrénées, Alpes.... ces derniers étant concernés par les sous-espèces pyrenaica et costae. Les résultats devraient permettre de préciser cette variabilité géographique en période de reproduction pour voir si des confusions sont possibles avec la sous-espèce familiaris supposée être très blanche.   
 

Méthodologie  

D'après les informations disponibles, le Grimpereau des bois est une espèce qui réagit très bien à la repasse. La technique a déjà été utilisée avec succès dans les Ardennes dans le cadre d’inventaire forestiers (pour stimuler le chant des nicheurs) mais aussi en Allemagne dans le cadre d’essai de suivi par baguage (T. Dürr, S. Bellenoue et A. Sauvage, com. pers.).

L
’objectif est de capturer quelques individus en début de période de reproduction (d’avril à août/septembre) sur des entités géographiques diverses puis de noter un maximum de critères biométriques (longueur de l'ongle, du bec, de l'aile, du tarse...) et morphologiques (description de la coloration de la tête, forme et couleur du sourcil, coloration des flancs, tache noire sur le bec...)... Des photographies des individus capturés seront réalisées pour pouvoir comparer les clichés à posteriori. Les captures seront réalisées en avril/mai puis en août/septembre pour apprécier les différences entre les plumages usés et neufs.

Une fiche de prise de note précisant les paramètres à relever a été réalisée par le CHN. Un nuancier, permettant de préciser les colorations des sourcils, des sous-caudales… sera transmis par courrier à chaque participants. 

Les sessions de captures seront réalisées sur des secteurs où l’espèce est supposée nicheuse. Chaque session ne devra pas excéder 1 heure pour limiter le dérangement sur la zone échantillonnée. Dans la mesure du possible, il serait intéressant de disposer d’un échantillon minimal de 5 individus par entité identifiée.

En fin de saison (automne et hiver), des opérations pourront être menées sur les secteurs susceptibles d’accueillir la sous-espèce familiaris.

Les
informations collectées seront transmises au cours de la saison au coordinateur du programme.   
 

Transmission des données
Les données de baguage (bagueur, localité, n° bague….) devront être envoyées au CRBPO selon le cheminement habituel. Les données devront être saisies sous le thème « PROG PERS » avec :
-          BAGUEUR (nom du bagueur responsable) : FOURNIER Jérôme
-          BG (nom du bagueur vrai) : votre nom
-          ID PROG (numéro du Programme personnel) : 566


Cela ne s’applique pas aux captures incidentes d’autres programmes (STOC, HALTE…).

C
haque capture devra faire l’objet d’une fiche de données. Celle-ci devra être retournée le plus tôt possible, accompagnée des clichés photographiques demandés, à : Jérôme FOURNIER : fournier@mnhn.fr

Les photographies devront être renommées avec le numéro de bague de l’oiseau. Ex : RA7722_sourcil
 
 

Comment participer ?
Les bagueurs intéressés par cette étude doivent se faire connaître auprès du coordinateur. Cette inscription permettra de vous transmettre par courrier le nuancier indispensable pour remplir la fiche de prise de note.

Vincent TERNOIS et Jérôme FOURNIER